Le poney de la semaine : Shaniks Frodo

Shaniks Frodo

 

Père:  KANTJE’S RONALDO (NLD) NF

Mère : BRITNEY NF par LUCKINGTON DEFENDER NF

 

 


Le début de notre histoire commence, il n’y a pas si longtemps… Pendant l’été 2017.

Ma coach, mes parents et moi partions pour essayer une ponette qui semblait me convenir. Au même moment, ma coach en a profité pour me faire essayer un poney qu’elle adorait : Shaniks Frodo. Celui-ci ne m’était pas destiné puisqu’il n’était qu’en vente et que nous cherchions un poney à confier. L’essais fut…assez épique, c’était plutôt rigolo à voir ; )

Sur le chemin du retour, j’appris que la ponette était confiée à une jeune fille… Cependant les généreux co-propriétaires de Shasha et ma coach ont réussi une négociation pour qu’il me soit confié. Et voilà, le début d’une grande histoire!!!!

J’ai découvert un poney très émotif, avec une force incroyable, un mental en or et surtout d’une gentillesse débordante. Notre année se déroula avec de beaux parcours, et une belle progression mais aucun sans faute à l’horizon.

En juin 2017, à quelques semaines des Championnats de France, j’ai appris que ShaSha Frodo faisait maintenant parti de notre famille. Un cadeau multiplié par deux puisque nous signions notre premier et seul sans faute de l’année, le premier jour de Lamotte.

L’ année 2018 est une année encore riche en émotion et en progression qui confirme le fait que mon petit New Forest est « le poney d’une vie » et qu’il restera avec moi jusqu’à la fin. Je souhaite à tout le monde de trouver son binôme équidé comme j’ai la chance de l’avoir trouvé.

Pour vous c’est seulement le poney de la semaine,

mais pour moi, c’est le poney de ma vie !

Pauline

Le poney de la semaine : Belle ile de Vancé

Belle ile de Vancé

Père : Sylverlea Simply Red

Mère  : Kelly de Vancé par Miloin

Quand tout a commencé, j’avais 9 ans et Belle Ile en avait 4. Lorsque nous l’avons essayée,  elle était débourrée mais n’était jamais sortie de chez elle. On était en concours près du Mans au Boulerie jump et on s’est dit que c’était un bon moyen de voir comment elle allait réagir de l’essayer sur ce concours.   C’était un week end de TDA, le concours était noir de monde. Je suis montée sur la ponette sur le parking, nous avons traversé tout le concours en croisant toutes sortes de choses étranges pour un jeune poney jusqu’à atteindre un paddock. Là, pas, trot, galop, vertical, oxer… Du haut de ses 4 ans elle n’a pas bougé une oreille ! la décision a été rapide et elle est rentrée directement avec nous !

On n’a pas trop respecté la phrase qui dit « jeune cavalier, vieux cheval » et on a bien eu raison. Belle ile a un mental en or ! On a démarré ensemble le cso sur de la poney 4 où l’on a appris à se connaître et à se faire confiance, ce qui nous a permis 6 mois plus tard de faire une puissance à cru déguisée où nous avons franchi 1m20 !

L’été suivant nous sommes parties en vacances en Bretagne pendant un mois. Belle ile était au pré avec une autre jument chez mes grands-parents. C’est là que nous avons tissé des liens de plus en plus fort. J’allais la voir dans son pré tous les jours et elle me suivait partout. Elle était très protectrice avec moi jusqu’à empêcher l’autre jument de m’approcher. C’est aussi cet été là que nous avons goûté au plaisir des longues galopades sur la plage.

Petit à petit, on a progressé et appris l’une de l’autre. Les poney 4 se sont transformées en 3 puis en 2 jusqu’à atteindre la poney élite cette année, où nous nous sommes classées 3 èmes des championnats départementaux de Gironde. On continue de travailler avec comme objectif de concourir en AS poney 2 quand nous serons prêtes. Car si nous en sommes là aujourd’hui c’est aussi parce que nous avons su prendre notre temps.

Belle ile est une ponette avec un grand cœur. Elle est généreuse, gentille, douce, belle, gourmande, drôle… C’est une ponette très facile qui sait s’adapter à son cavalier. Par exemple, l’année dernière à Lamotte elle a été montée au pied levé en poney 3 par une petite fille de 8 ans et s’est montré exemplaire.

Je suis hyper fière d’elle, de nous et de notre évolution parfaite à mes yeux,

c’est la ponette de mes rêves

et je suis plus qu’heureuse de vivre cette belle histoire avec elle.

Léa

Le poney de la semaine : Anecdote d’Eyguillère

Mâle, Bai Foncé, né(e) en 2010

Père: ANYDALE RON (NLD) NF

Mère: HISTOIRE DE L’OCQ NF

Anecdote d’Eyguillère, fils d’Histoire de l’Ocq et Anydale Ron (par Kantje’s Ronaldo), est né le 4 juin 2010 à l’élevage d’Eyguillère. Il y a grandi jusqu’à ses 5 ans. Je ne le connaissais alors absolument pas. Mon histoire avec lui commence par un coup du destin. Par une rencontre complètement imprévue puisqu’il est arrivé en mai en valorisation vente dans l’écurie où je montais. Pas de coup de cœur à son arrivée, mais une belle bouille malgré tout! Quelques semaines plus tard, ma coach me dit qu’il serait tout à fait adapté pour moi, bien que je ne recherchais pas de nouveau cheval à l’époque. Elle me l’a donc fait monter quelquefois et j’ai bien sûr beaucoup aimé! Si bien que le 2 juillet 2015, je signai le contrat de vente! Une nouvelle aventure pouvait commencer! Les premiers mois furent superbes! Beaucoup de travail pour palier à son petit retard d’apprentissage et pour créer une belle relation. Malheureusement, 6 mois après qu’il soit entré dans ma vie, tout bascule lorsque Anecdote, pour une raison toujours inexpliquée, m’a envoyé un violent coup de pied lors d’une balade en main.  J’ai eu heureusement le réflexe et le temps de me  protéger avec mon épaule. Quelques secondes  plus tard et le poney remis au box, direction l’hôpital. Mon bras ne répondait plus, je ne pouvais plus le bouger. Anecdote m’avait sectionné presque tous les muscles de l’épaule. Une expérience très traumatisante de laquelle nous avons eu beaucoup de mal à nous relever. Mes parents ont tout d’abord voulu le revendre. Je n’ai bizarrement pas eu cette réaction là… Je ne saurais en expliquer la raison mais ma petite voix intérieure me criait qu’il fallait que je me batte! Les premiers temps il m’était impossible d’emmener mon poney au paddock (par peur), impossible évidement de le monter puisque j’avais le bras dans l’attelle. Il nous aura fallu six mois pour que cette histoire soit totalement derrière nous! Six mois de reconstruction à pied d’une part et à cheval de l’autre. De mon côté, j’ai du réapprendre à faire confiance à mon poney, à le tenir en longe, à ne pas craindre le moindre de ses mouvement et aussi à partir en balade, même monté. Anecdote quand à lui, a tout d’abord été pris en main par ma coach de l’époque pour le travailler, faire de lui un super poney de balade et le faire évoluer dans le bon sens. Il a aussi eu droit à de nombreuses séances de travail à pied pour apprendre le respect et reconstruire un lien entre nous. Mais depuis cela, notre couple est plus fort que jamais! Je le connais absolument par cœur! Quelque chose nous unit qui nous permet de nous comprendre et d’être en mesure de sentir la moindre faiblesse de l’autre. Bien sûr, il y a eu des bas mais je crois que c’est en affrontant les pires moments ensemble que cela rend plus fort et uni deux êtres d’une façon extraordinaire. Aujourd’hui Anecdote a presque 9 ans! Il est ultra respectueux et on a une totale confiance l’un envers l’autre! Grâce à cela nous sommes capables de faire énormément de choses différentes: du spectacle en passant par l’obstacle, de la voltige à la liberté, du dressage aux jeux western! Il est devenu le poney d’une vie. Celui pour lequel je me battrais jusqu’au bout, celui qui m’a transformée et m’a redonné confiance en moi! De poney de pré tardif,

il est devenu un magnifique poney au tempérament en or!

L’info du jour : CHAMBORD

Une nouvelle page élevage !

Le NF de la semaine : Boris de la Mare