Informations sanitaires 2017

Des tests sanitaires sont obligatoires pour les étalons :

  • Négatif à ‘Anémie Infectieuse des Équidés
  • Négatif à la Métrite Contagieuse Équine
  • Soumis au depistage de l‘Artérite Virale Équine (protocole allégé)
  • Vaccination Grippe et Rhinopneumonie

Vous pouvez télécharger le formulaire de demande d’analyse FPPCF qui a un partenariat avec le LABEO Franck Duncombe.

Myotonie congénitale

Cette maladie du tonus musculaire se caractérise par une contraction anormalement prolongée de la musculature. Les membres se figent sous l’effet de la contraction musculaire (l’animal pouvant même tomber). L’animal ne recouvre sa mobilité qu’après un délai variable de décontraction. De la connaissance de la Myotonie chez les autres espèces, on sait en effet que cette maladie est contrôlée par un gène présent sur un autosome*, donc non liée au sexe. Ce gène est présent sous deux formes allèliques. L’allèle* normal est dominant par rapport à l’allèle muté récessif responsable de la maladie. Cela signifie que l’allèle muté doit être transmis par les deux parents pour qu’un animal développe la maladie. Les poneys qui portent une seule copie de cet allèle muté peuvent le transmettre à leur descendance (statistiquement une fois sur deux) mais sont eux-mêmes en parfaite santé, sans symptômes de la maladie. Egalement parce qu’il est récessif, l’allèle de sensibilité à la Myotonie peut passer plusieurs générations avant de se manifester.

Quoiqu’il en soit, pour éviter la manifestation de l’anomalie il faut et il suffit de tester les reproducteurs et de proscrire les croisements de reproducteurs simultanément porteurs de l’anomalie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Equipaedia: La Myotonie Congénitale

Par obligation, les étalons agréés ont tous étaient testés pour cette maladie. Les résultats des tests sont diffusés par l’association.

Pour connaitre le statut d’un étalon, cliquez ici 

Un partenariat entre l’association et le laboratoire Franck Duncombe permet aux éleveurs de faire tester leurs reproducteurs